Avec le soutien de UNIM et ALLIANZ
Assuré d'être bien assuré ?
  • Katell Maille

    Experte en assurance & prévoyance chez UNIM

  • Votre complémentaire santé est-elle toujours adaptée à vos besoins, vos habitudes, à la composition de votre famille ? Comment serez-vous remboursé ?

    Visionnez la vidéo et téléchargez la fiche de synthèse pour faire le point. N'hésitez pas à poser vos questions à notre expert ci-dessous !

Questions posées à Katell Maille

Complémentaire obligatoire

Le contrat UNIM souscrit pour le titulaire du cabinet (moi-même), ma fille, et mon épouse répondra-t-il aux obligations légales de complémentaire santé pour mon unique employée qui est mon épouse? Comment sera calculée la part déductible de l'employeur ?

Vous bénéficiez actuellement d’un contrat individuel auprès de l’UNIM. Ce dernier ne répond pas à l’obligation légale que vous aurez de proposer une assurance « collective » ANI (Accord National Interprofessionnel) à votre employée à compter du 1er janvier 2016. Il vous faudra donc mettre en place une Décision Unilatérale de l’Employeur (DUE) et proposer un contrat collectif à votre épouse. Deux solutions s’offrent à vous suite à la mise en place de la DUE :
- votre épouse refuse d’adhérer à cette complémentaire. En effet, elle a été embauchée avant la mise en place de la couverture santé obligatoire et a la possibilité de la refuser. Elle continue donc à être couverte par votre contrat individuel.
- votre épouse choisit de bénéficier de la complémentaire santé ANI. La part de l’employeur est prévue dans ce nouveau contrat et peut varier de 50% à 100% des cotisations.

Pour information, l’UNIM commercialisera un contrat collectif ANI pour les employés de ses adhérents à compter du mois d’avril 2015.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

16/03/2015
Évaluation de la qualité d'un contrat

Qu’est-ce qu’un bon contrat ?

Un bon contrat est un contrat complémentaire santé qui a un bon rapport prestations/cotisations.
En priorité, il est nécessaire qu’il procure une bonne couverture du « gros risque » : frais d’hospitalisation, frais dentaires et d’optique. Il faut également prendre en compte la rapidité de gestion des demandes ainsi que la qualité du service. Les tarifs sont bien évidemment différents selon la gamme de contrat que vous choisissez. Il est difficile de faire la comparaison avec une CMU complémentaire qui vous assure une gratuité des soins courants, mais ne vous permet pas d’accéder aux garanties haut de gamme, notamment optiques et dentaires.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

16/03/2015
Mise en place d’une complémentaire santé collective

Quelle est la date butoir pour la mise en place d’une complémentaire santé collective pour nos salariés ?

Il vous faut mettre en place cette complémentaire santé collective dès cette année et avant le 1er janvier 2016. En effet vos partenaires sociaux n’ont à ce jour pas conclu d’accord spécifique et vous devez respecter l’accord National Interprofessionnel et son décret d’application n° 2014-1025 du 8 septembre 2014 relatif à la sécurisation de l’emploi.

Pour rappel, tous les cabinets médicaux avec salarié(s) sont concernés. Les bénéficiaires sont tous les salariés: assistant(e), secrétaire, employé(e) de ménage, quel que soit leur type de contrat (CDI, CDD, à temps plein, à temps partiel…). Ils peuvent toutefois choisir de ne pas y souscrire dans certains cas bien précis prévus dans le cadre de la mise en place du contrat (salariés bénéficiant d’une assurance à caractère obligatoire souscrite par l’intermédiaire du conjoint ou d’un autre employeur, bénéficiaires de la CMU complémentaire, salariés ou apprentis dont la cotisation serait au moins égale à 10% de leur rémunération brute).

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

11/03/2015