Avec le soutien de UNIM et ALLIANZ
Assuré d'être bien assuré ?
  • Katell Maille

    Experte en assurance & prévoyance chez UNIM

  • Votre complémentaire santé est-elle toujours adaptée à vos besoins, vos habitudes, à la composition de votre famille ? Comment serez-vous remboursé ?

    Visionnez la vidéo et téléchargez la fiche de synthèse pour faire le point. N'hésitez pas à poser vos questions à notre expert ci-dessous !

Questions posées à Katell Maille

Complémentaire santé d’une employée retraitée

J'emploie 5 heures par mois, à titre privé, une femme de ménage à la retraite et la rémunère par chèque emploi service. Qu'en est-il de sa complémentaire santé ?

Dans le cas présent, la généralisation de la complémentaire santé voulue par le législateur n’a pas été adaptée spécifiquement aux métiers des services à la personne. En effet, d’une part l’employeur n’étant pas une entreprise mais un particulier, et d’autre part l’employé pouvant disposer par ailleurs de plusieurs employeurs, il apparait difficile de livrer une position stable sur ce sujet.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

25/04/2015
Remboursement des traitements d’aide à la procréation médicalement assistée

Je vous écris afin de connaître les modalités de remboursement concernant les traitements liés à la fertilité : 1. Induction ovulation 2. Chirurgie des trompes 3. FIV.

J’ai 43 ans. En France c’est l’âge limite de prise en charge. Quelle prise en charge est possible pour des traitements effectués en Europe avec une assurance privée. C'est certainement un créneau à prendre puisque la législation française exclut la femme passée son 43ème anniversaire. En effet, d'après les informations recueillies ces actes sont pris en charge jusqu’au 42ème anniversaire de la femme et elle est autorisée à avoir un certain nombre de tentative d’assistance à la procréation en France. Après cela, une femme ayant moins de 42 ans peut effectuer des démarches en Europe et être néanmoins remboursée en France par l’Assurance maladie et par sa mutuelle. Je trouve cette procédure particulièrement inégale notamment pour une femme de plus de 42 ans devant effectuer les mêmes démarches en Europe, surtout lorsque cette dernière n’a jamais bénéficié de telles prestations dans son pays d’origine puisqu’elle avait dépassé la limite d’âge. Mes arguments sont les suivants : la femme de plus de 42 ans a certainement versé un nombre supérieur de cotisations (du fait de son âge) par rapport à la plus jeune qui pourra, elle bénéficier d’un remboursement des actes. Où est l’équité ?

En général, les complémentaires santé prennent en charge les soins à l’étranger uniquement en complément de la Sécurité sociale française, sur la base de remboursements applicables en France. S’il s’agit de soins programmés, cela nécessite des démarches préalables auprès de la Sécurité sociale afin d’obtenir un accord préalable. Plus d’infos sur le site de l'Assurance maladie (Ameli.fr).

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

20/03/2015
À quel moment changer de mutuelle lorsque l’on prend de l’âge ?

Je suis médecin en cumul emploi-retraite et j'aurai 69 ans en Mai. J'ai actuellement une mutuelle auprès d'un de mes employeurs, très peu onéreuse et assez satisfaisante. Je ne pense pas arrêter cette activité prochainement mais je crains que la souscription à une nouvelle mutuelle me coûte beaucoup plus cher lorsque j’aurai passé les 70 ans. J'aimerais savoir à quel moment je dois m'en préoccuper. Est-il préférable de rechercher une nouvelle mutuelle avant cet anniversaire, même si j'ai encore l'autre? Pour information, je rechercherai une mutuelle qui prenne le mieux possible en charge les prothèses auditives (le remplacement des miennes est prévu en 2018-2019). Pour le reste, mes besoins sont ceux de tout un chacun.

Les garanties des contrats santé sont généralement viagères. Cependant il existe souvent un âge limite pour souscrire à certaines garanties élevées (par exemple, 80 ans). Dans ces conditions, il peut être intéressant pour vous de rechercher le meilleur contrat dès maintenant si vous souhaitez changer d’assureur, sachant que certains prévoient des garanties progressives, qui augmentent avec l’ancienneté.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

20/03/2015
Utilité d’une complémentaire santé

J’hésite à conserver ma complémentaire santé qui est de plus en plus chère. Est-ce vraiment indispensable ?

Les frais à la charge de l’assuré sont de plus en plus importants du fait du désengagement de la sécurité sociale. Il est donc essentiel d’y souscrire. Par exemple, pour une hospitalisation chirurgicale de 5 jours, avec un acte chirurgical ayant une base sécurité sociale de 125€, un médecin ayant adhéré au contrat d’accès aux soins et prenant 300€ de dépassement d’honoraires et avec une participation pour chambre particulière de 90€ par jour, vous auriez à payer 858€. Autre exemple dans le domaine des soins dentaires : pour une prothèse dentaire comprenant un inlay-core à 230€ et une couronne dentaire à 520€, vous auriez à régler 588,96€. Les médicaments classés en vignette orange sont également très peu remboursés par la sécurité sociale. Sur un médicament coûtant 12,80€, il restera 11,02€ à votre charge (10,88€ correspondant au 85% restant et 0,50€ de franchise). L’UNIM (Union Nationale pour les Intérêts de la Médecine) propose 3 formules particulièrement performantes : Economique, Confort et Prestige. Dans le cas de l’hospitalisation évoquée ci-dessus, vous seriez remboursé de 358€ à 858€ selon la formule choisie. Concernant la prothèse dentaire, votre remboursement serait de 126,52€ à 369,96€. Et pour le médicament à vignette orange, seule resterait à votre charge la franchise de 0,50€ par médicament, et ce, quelle que soit votre formule.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

03/03/2015