Avec le soutien de UNIM et ALLIANZ
Assuré d'être bien assuré ?
  • Katell Maille

    Experte en assurance & prévoyance chez UNIM

  • Votre complémentaire santé est-elle toujours adaptée à vos besoins, vos habitudes, à la composition de votre famille ? Comment serez-vous remboursé ?

    Visionnez la vidéo et téléchargez la fiche de synthèse pour faire le point. N'hésitez pas à poser vos questions à notre expert ci-dessous !

Questions posées à Katell Maille

Travail à 80%

Bonjour, je suis atteinte d’endométriose depuis 6 ans et demi. J'ai déjà été à mi temps thérapeutique pendant 1 an ; je n'ai donc plus de droit. Pour ces raisons de santé j'ai demandé à mon employeur de passer à 80%. La CPAM peut-elle compléter le manque de salaire dans ce cas ? Je n'ose pas faire une demande d'invalidité car cette maladie est très peu reconnue. Merci d'avance.

Madame, en effet le mi temps thérapeutique est de maximum 1 an pour toute la durée de votre carrière. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre Caisse Primaire d’Assurance Maladie.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

12/10/2016
Choix d’une complémentaire

J’ai 68 ans et suis praticien hospitalier tout juste retraitée. Je suis un traitement par levothyrox + aspegic + statine + triatec 5mg/j. Je ne souhaite pas la couverture maximale dentaire /optique. Quel serait le meilleur choix de complémentaire pour couvrir d'éventuels gros risques tels qu'une hospitalisation et à quel tarif (en vue de comparer avec mon actuelle complémentaire basique).

Il existe des contrats qui ne garantissent que l’hospitalisation. D’autres contrats couvrent tous les postes mais sont modulaires et vous permettent d’adapter vos garanties à vos besoins sur chacun d’eux.

Le choix d’une assurance complémentaire nécessite une étude personnalisée.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

20/03/2015
Fiscalité des cotisations santé

Peut-on déduire fiscalement les cotisations santé ?

Oui, les personnes exerçant à titre libéral peuvent déduire dans le cadre de la loi Madelin leurs cotisations santé liées à un contrat responsable option loi Madelin. Le plafond de déduction fiscale est commun aux cotisations de prévoyance et de complémentaire santé Madelin et égal à 3.75 % du revenu professionnel de l’année N augmenté de 7 % du PASS, le tout limité à 3 % de 8 PASS. Ce plafond de déduction fiscale Prévoyance-Santé est indépendant du disponible fiscal Retraite.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

10/03/2015