Avec le soutien de UNIM et ALLIANZ
Assuré d'être bien assuré ?
  • Katell Maille

    Experte en assurance & prévoyance chez UNIM

  • Votre complémentaire santé est-elle toujours adaptée à vos besoins, vos habitudes, à la composition de votre famille ? Comment serez-vous remboursé ?

    Visionnez la vidéo et téléchargez la fiche de synthèse pour faire le point. N'hésitez pas à poser vos questions à notre expert ci-dessous !

Questions posées à Katell Maille

Mutuelle et tiers payant

Je suis gynécologue obstétricienne, installée en libéral à Fréjus. Une mutuelle peut-elle accepter le tiers payant ?

Le sujet du tiers payant fait l’objet aujourd’hui de discussions entre les professionnels de santé et les pouvoirs publics.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

03/04/2015
Tarifs complémentaire santé

Médecin spécialiste pour couple, je souhaite être bien couvert pour les frais dentaires et l'hospitalisation. Pourriez-vous m'adresser vos grilles tarifaires, ainsi que des exemples concrets de remboursement afin de les comparer avec la concurrence ?

Nos tarifs sont fonction de la formule choisie, mais également de l'âge de l'assuré. Un entretien est donc nécessaire pour pouvoir vous proposer un projet personnalisé.
Des exemples de remboursement sans plus de précisions vous concernant ne seraient pas pertinents.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

24/03/2015
Contrat solidaire

Quand dit-t-on qu’un contrat de complémentaire santé est solidaire ?

Un contrat complémentaire santé est qualifié de solidaire dès lors qu’aucune information médicale n’est requise à la souscription et que les cotisations ne sont pas fixées en fonction de l’état de santé des individus couverts.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

10/03/2015
Contrat responsable

Qu’est-ce qu’un contrat responsable ?

Un contrat complémentaire santé responsable bénéficie d’avantages fiscaux et sociaux lorsque les remboursements des dépenses de santé respectent les conditions imposées par les pouvoirs publics, tant en termes d’obligations, qu’en termes d’interdictions de prise en charge de certains remboursements.

À partir du 1er avril 2015, un contrat responsable devra remplir de nouvelles obligations :

Tout d’abord, le forfait journalier et l’intégralité du ticket modérateur devront être pris en charge, hors frais de cures thermales, de médicaments d’homéopathie ou de médicaments remboursés à 15% ou 30%.

La prise en charge des dépassements d’honoraires des médecins non adhérents au contrat d’accès aux soins sera limitée à :

- 125 % du tarif conventionnel (secteur 1) de la sécurité sociale en 2015 et 2016 ;
- 100 % de ce tarif à compter de 2017 ;
Si vous consultez un médecin adhérent au contrat d’accès aux soins, vous serez donc mieux remboursé (la différence est d’au moins 20%).

La prise en charge des dépenses d'optique sera limitée à un équipement tous les 2 ans, sauf si l’évolution de l’acuité visuelle justifie un changement de correction. Elle sera encadrée par des planchers et des plafonds variables en fonction du niveau de correction :
- un forfait de 50 € à 470 € pour des verres simples,
- un forfait de 200 € à 850 € pour les verres les plus complexes.

À défaut de respecter ces nouvelles obligations, les avantages liés aux contrats responsables seront supprimés.

Katell Maille, Experte en assurance & prévoyance chez UNIM Lire la suite

04/03/2015